Walmart teste la blockchain pour fournir de la sécurité alimentaire

La grande chaine de distribution américaine a démontré son désire d’adoption des nouvelles technologies en annonçant qu’elle allait entreprendre un essai de la technologie blockchain pour s’attaquer à la sécurité alimentaire, selon un rapport de Bloomberg.

En effet, chaque semaine Walmart Strores Inc desservent environ 260 millions de clients aux Etats-Unis et cela signifie que le suivi de ses aliments et la possibilité de prendre les mesures nécessaires lorsqu’un produit est défectueux, s’avèrent être un défi. Mais aussi, une fois qu’une source de nourriture a été identifiée et rappelée, cela nécessite beaucoup de temps pour retirer le mauvais lot de tous les magasins et pas seulement celui où le mauvais lot a été décelé.

Cependant, avec l’utilisation de la Blockchain, Walmart pourra facilement obtenir les informations nécessaires comme le fournisseur, où la nourriture a été cultivée et qui l’a inspectée. Ceci, à son tour, donne aux consommateurs et aux entreprises la confiance de savoir que la nourriture est saine à manger et fournit un système plus efficace pour éliminer les mauvais lots de nourriture ce qui peut réduire considérablement les coûts et sauver des vies.

Ce n’est toutefois pas la première fois que Walmart a mis en place une solution blockchain. En octobre 2016, le géant du commerce de détail annoncé qu’il s’associait avec la société de technologie multinationale IBM et l’Université Tsinghua à Pékin pour mettre un suivi du porc chinois sur la blockchain. Pour améliorer la sécurité alimentaire en Chine, IBM et Walmart tentent d’assurer une confiance des consommateurs dans l’industrie alimentaire. Walmart espère pouvoir prévenir les catastrophes alimentaires qui ont été signalées en Chine et de fournir une transparence sur l’origine des aliments que ce soit aux Etats-Unis ou en Chine.