Une plateforme pour investir dans l’immobilier en crypto-monnaies

Brelion, un site de crowdfunding dans le secteur de l’immobilier, permet désormais à ses utilisateurs d’investir sur le marché immobilier en Bitcoin. Cela fait alors de Brelion la première société à offrir ce genre d’investissement. Les investisseurs peuvent se rendre sur le site de Brelion, créer un compte, explorer les possibilités d’investissement pré-contrôlées et engager un investissement avec un minimum de 1000$.

Il est également possible d’acquérir un bien immobilier grâce à Brelion. En effet, le 1er août dernier, une propriété a été achetée en bitcoins pour un montant de 30.83 XBT. Nous avons déjà pu voir le mois dernier un transfert de propriété grâce à la digitalisation du bien immobilier en un token échangeable sur une plateforme et aujourd’hui il est également possible d’acheter une maison en bitcoins. Ces acquisitions se font rapidement du fait de la technologie Blockchain qui s’occupe de garder les registres de la transaction, l’authentifie et la valide en quelques minutes une fois le deal décidé.

brelion

L’objectif de Brelion est d’éliminer les obstacles à l’investissement immobilier en le prenant des mains des banques, des grands fonds et sociétés multinationales. En utilisant le concept de crowdfunding popularisé par des sites comme Indiegogo et Kickstarte, Brelion donne effectivement des accréditations individuelles à ses investisseur et un accès à des options d’investissement alternatifs, ainsi que la possibilité de sélectionner individuellement des projets. Cela donnera à des entreprises de rénovation de taille moyenne un accès au capital sans avoir à traiter avec le financement traditionnel.

Quant aux protocoles de sécurité, le site Web de Brelion utilise plusieurs couches de protocoles de cryptage des données et la sécurité des logiciels, y compris le certificat SSL 256 bits, qui est hébergé dans Microsoft Azure Cloud. Brelion a mis en place des politiques pour empêcher le blanchiment d’argent et assurer la conformité anti-blanchiment de capitaux. Brelion utilise également Thomson Reuters, un service tiers de dépistage, pour dépister les investisseurs non accrédités.