Un projet russe de transfert d’énergie sur la Blockchain en Crimée

Qiwi, un système de paiement russe et la crypto-monnaie la plus populaire du pays, va se lancer dans un test afin de suivre les transactions d’énergie en utilisant la technologie Blockchain en partenariat avec Tavrida Electric, l’un des principaux fournisseurs mondiaux de disjoncteurs et de réseaux intelligents.

Chaque transaction de Tavrida Electric sera enregistrée sur la blockchain selon Rambler News Service basé à Moscou. Les transactions seront visibles pour les agences de réglementation et d’autres sociétés d’énergie sur la blockchain. Qiwi pourrait éventuellement étendre le projet à d’autres compagnies d’énergie. Ce projet marque le dernier effort de Qiwi pour promouvoir la technologie Blockchain en Russie, malgré l’opposition du gouvernement.

En effet, Tavrida Electric a signé un accord il y a un an pour déployer des réseaux intelligents à Moscou et dans d’autres parties de la Russie ainsi qu’en Pologne, au Mexique et au Brésil. La société prévoit de construire une nouvelle usine pour ses projets de réseaux intelligents, qui représentent la tendance la plus prometteuse dans le secteur énergétique mondial.
Tavrida Electric représente l’un des plus grands fournisseurs de disjoncteurs et de réenclencheurs électriques au monde. La société occupe une position de leader dans la production d’équipements électriques et offre des technologies d’automatisation et de distribution d’électricité allant des produits standards aux solutions clés pour une variété d’industries.

Qiwi, étant un acteur très actif dans la crypto-monnaie dans un pays qui ne l’a pas accueilli, a fait face à sa propre part de l’opposition en Russie. La compagnie a rencontré l’opposition des fonctionnaires locaux plus tôt cette année quand elle projeté d’émettre une monnaie digitale appelée « bitrubles ». Elvira Nabiullina, la présidente de la banque centrale de Russie, a déclaré à plusieurs reprises que les monnaies digitales pourraient être utilisées pour des opérations douteuses et que la banque étudiait la question et pourrait superviser cette sphère si nécessaire. En juin 2016, Qiwi a été révélé pour organiser le propre consortium bancaire russe privé en partenariat avec la Banque de Russie. Le plan est venu à passer le mois suivant quand les plus grandes banques russes et le géant de conseil Accenture ont formé un groupe de travail avec Qiwi.