Identité numérique : Microsoft s’allie avec la startup Tieron

blockcainDans un rapport récent , Microsoft révèle son projet d’identité numérique en partenariat avec la startup Tierion qui permet de créer des registres de n’importe quel type de données ou de business process sur la blockchain.

Le but de l’initiative d’identité numérique décentralisée de Microsoft est de donner aux personnes et aux organisations le contrôle de leur identité et de données connexes. Microsoft veut donc construire une technologie qui permette aux utilisateurs de signer des données, des revendications ou des ententes avec leur identité . Ces bits de données signées par l’identité sont appelés attestations. C’est dans ce but commun que Microsoft et Tierion collaborent sur un service qui génère, gère et valide les attestations.

Microsoft reprend l’exemple des cours en ligne de plus en plus suivis par les jeunes. Ces cours en ligne peuvent amener à recevoir une attestation prouvant avoir terminé le travail requis. Cette attestation est signée numériquement par l’identificateur décentralisé de l’organisme éducatif et une preuve d’horodatage qui est alors enracinée dans une blockchain publique sécurisée. Tout le monde peut vérifier les identités et valider ces données sans faire confiance aux signataires ou à leurs fournisseurs de services. La blockchain sert alors de racine de confiance. Les attestations seront alors conservées dans des banques de données sécurisées entièrement contrôlées par les utilisateurs. L’industrie appelle parfois cela comme une « identité auto-souveraine ».

Microsoft souligne que la blockchain publique de Bitcoin est extrêmement sécurisée mais lente. Le débit actuel du réseau Bitcoin est d’environ quatre transactions par seconde. Tierion résout alors ce problème en reliant cryptographiquement des millions de points de données à une seule transaction. Microsoft et Tierion travaillent sur un service qui exploite le protocole open source Chainpoint , développé par leur équipe pour utiliser leur blockchain comme ancrage de confiance.

 

La non-répudiation est importante pour les industries réglementées comme les services financiers, les soins de santé et les assurances. Ces organisations doivent prouver qu’il n’y a pas eu collusion pour retarder ou modifier les données. Tierion lie les données à la chaîne de blocs et génère un timestamp qui prouve l’intégrité et l’existence des données. Toute personne possédant cette preuve peut vérifier indépendamment les données sans avoir recours à une autorité de confiance.

 

Tierion a été la première startup blockchain à compléter un projet sur les soins de santé. Cela lui a permis, en 2015, de devenir le premier partenaire de Philips Blockchain Lab. Depuis lors, la société travaille avec certaines des plus grandes compagnies de soins de santé et d’assurances au monde . Selon la société, la plupart des chaînes de chaînes ne sont pas prêtes à être déployées à plus grande échelle, en raison de problèmes techniques et réglementaires. En octobre 2016, la société a publié un rapport sur les opportunités et les risques de la technologie blockchain dans les soins de santé.