E-voting basé sur la technologie blockchain

nasdaqEn 2016, le Nasdaq a annoncé son intérêt pour le développement d’une nouvelle plateforme de vote électronique sur leur centre d’échange boursier à Tallin en Estonie, en utilisant la technologie blockchain . Le projet a impliqué divers intervenants, y compris la collaboration avec leur partenaire Chain, qui a été le premier acteur à émettre ses actions dans le cadre d’une introduction en bourse via Linq qui est le premier PoC blockchain réalisé par le Nasdaq. Le nasdaq a également misé sur des solutions locales pour délivrer des cartes d’identité numériques à des étrangers par l’état estonien par le biais de leur programme E-Residency.

 

Selon le Nasdaq, la bourse de Tallin est le seul marché règlementé de titres en Estonie. La plateforme E-Residency est un système d’identité numérique que les résidents estoniens et ceux ayant des intérêts commerciaux en Estonie utilisent pour accéder aux services gouvernementaux. En effet, a plate-forme E-Residency peut améliorer l’authentification des actionnaires pour le service de vote électronique, tandis que la technologie blockchain permettra aux votes d’être enregistrés en toute sécurité et rapidement. La technologie rationalise le processus de vote par procuration qui a toujours été fragmenté en exigeant beaucoup de main-d’œuvre.

 

Les investisseurs préfèrent voter en personne aux assemblées générales annuelles. Cela présente deux possibilités pour une nouvelle approche: 1) tirer parti de la technologie sécurisée et de la transparence de blockchain, et 2) s’associer avec des fournisseurs de technologie blockchain pour tester cette technologie comme un moyen de fournir une participation à distance aux réunions annuelles .

 

Le Nasdaq a décidé de baser son projet en Estonie pour plusieurs raisons :

  1. Savoir-faire : Le Nasdaq Tallin et le CSD, le dépositaire central de titres en Estonie, ont plus de 15 ans d’expérience dans la fourniture de services pour les réunions générales
  2. Une base de clients fidèles et compétents sur le plan technique : le Nasdaq a déjà fait l’expérience de la collaboration et du partage d’informations avec divers intervenants, y compris des émetteurs et des dépositaires.
  3. 1-Tier CSD : Le Nasdaq exploite le CSD en Estonie qui leur donne accès auz données de propriété des titres
  4. Soutien économique : L’attitude ouverte de l’Estonie face aux nouvelles technologies et à l’innovation des FinTech fait qu’il est naturel que cette solution soit adoptée.
  5. Identification à distance sécurisée : Il est nécessaire que toutes les personnes qui participent aux assemblées générales soit identifiées afin de maximiser l’intégrité des résultats et de minimiser le risque de fraude. L’Estonie a des identifiants numériques sécurisés qui ont permet de répondre à la demande du KYC.

Le Nasdaq s’est engagé avec divers intervenants de l’industrie et de la réglementation en cours de route afin de s’adapter à la demande et aux attentes du marché. Par exemple, le département de la garde à la succursale Tallinn de SEB Pank a partagé leurs connaissances sur leurs processus de vote au nom des clients et distribuant les droits de vote aux propriétaires véritables. Cela a été très important pour le projet car cela leur a permis de voir l’ensemble du processus dépositaire du coté des demandeurs.

 

Le Nasdaq dispose d’une preuve de concept fonctionnelle (PoC) avec quatre interfaces utilisateur en ligne en Estonie. Le PoC peut identifier les utilisateurs en se basant sur l’ID numérique estonien via la carte e-Residency ou la carte d’identité estonienne. Désormais, les utilisateurs peuvent :

  • Voir les informations concernant les réunions et voter pendant la réunion
  • Transférer les droits de vote à un mandataire
  • Voir comment son mandataire a voté et, si nécessaire, rappeler sa procuration
  • Examiner les transactions et les réunions antérieures en fonction du dossoer immuable dans le système.

Les dépositaires peuvent également voter pour le compte de leurs clients ou distribuer les droits de vote aux propriétaires réels rapidement et facilement via le téléchargement de fichiers. L’information sur la propriété, les transferts de jetons de vote et de droit de vote sont maintenant enregistrés dans le registre contenu sur la blockchain. Un utilisateur peut dépenser des jetons de vote pour voter sur chaque point de l’ordre du jour de la réunion s’il détient également le droit de vote. Ce modèle a démontré avec succès comment une blockchain pouvait être utilisée pour autre chose que le règlement de transaction.

 

Enfin, la technologie Smart Contract de Chain a été utilisée pour mettre en œuvre une grande partie des fonctionnalités de vote dans le système de vote électronique.