La Commission Européenne veut booster les FinTech et les startups blockchain

La Commission européenne (CE) a annoncé le dévoilement d’une nouvelle initiative qu’elle a mise en place dans le but de donner à de nombreux entrepreneurs innovants européens FinTech et blockchain toutes les chances de devenir des leaders mondiaux, selon un communiqué de presse de la CE.

L’initiative «Start-up and Scale-up» vise à combiner toutes les possibilités existantes dans l’UE, mais envisage d’inclure un nouvel accent sur l’investissement en capital-risque, le droit de l’insolvabilité et la fiscalité. Toutefois, même si les CE notent qu’il n’y a pas un manque d’idées nouvelles en Europe, elles soulignent le fait que de nombreuses entreprises ne réussissent pas à le faire au-delà des premières années.
Non seulement cela, mais au lieu de profiter des 500 millions de clients en Europe, de nombreuses sociétés de démarrage FinTech ou blockchain tentent de lancer leurs entreprises dans un pays tiers.

Avec le dévoilement de l’Initiative, on espère rassembler plusieurs facteurs pour permettre aux startups Blockchain et FinTech de développer et de développer leurs activités à travers l’Europe. Mis à part les facteurs proposés mentionnés ci-dessus, d’autres caractéristiques que l’Initiative propose sont l’amélioration de l’accès au financement et la simplification des déclarations d’impôt.

Par le biais de l’initiative, les startups auront également accès à un meilleur soutien à l’innovation grâce à des réformes à Horizon 2020, qui financent l’innovation à fort potentiel par le biais d’un instrument dédié aux PME. Les changements apportés à Horizon 2020 contribueront à la mise en place d’un Conseil européen de l’innovation, qui comprend l’utilisation de 1,6 milliard d’euros sur 2018-2020 pour offrir un soutien ascendant aux nouveaux projets par les startups, leur donnant la possibilité de croître.

Plus tôt cette année, la CE a proposé des règles plus strictes sur l’utilisation de monnaies numériques telles que bitcoin tout en proposant un fichier central de base de données des utilisateurs bitcoin. Cependant, en dépit de sa réticence un peu vers la monnaie numérique, elle ne veut que la réussite des startups blockchain.

En 2017, la CE proposera une passerelle numérique unique qui permettra un accès en ligne plus simple à l’information, à l’assistance, aux procédures et aux conseils du marché unique pour les citoyens et les entreprises.