Accenture révèle un prototype de projet sur la Blockchain

Pour Accenture, l’absolue immuabilité des registres distribués sur la Blockchain va ralentir la progression de cette technologie. Le géant du consulting a alors déclaré avoir créer « un prototype avec de nouvelle capacité » qui va permettre à un ou plusieurs administrateurs désignés de modifier, réécrire et même retirer des blocs sur la blockchain sans la briser. Les demandes de brevets pour ce prototype ont été déposées aux Etats-Unis et dans l’Union Européenne par l’entreprise et le co-développeur Giuseppe Ateniese, professeur à l’institut de Technologie Stevens dans le New Jersey.

La société a ajouté que ce prototype pourrait « aider lors  de circonstances extraordinaires à résoudre les erreurs humaines, tenir compte des exigences légales et règlementaires ainsi que résoudre des méfaits et d’autres problèmes, tout en préservant les caractéristiques cryptographiques ». Accenture veut adapter ce prototype à des industries telles que la banque, les assurances et les marchés de capitaux. En effet, Richard Lumb, chef du service financier d’Accenture, fait valoir la nécessite de ce type de prototype soulignant que l’immuabilité, qui est un trait fondamental des registres tel que Ethereum et Bitcoin, est une vertue mais aussi un vice lors de l’exploration des applications Blockchain surtout pour les transactions financières. Il voit ce prototype comme une caractéristique nécessaire pour les régulateurs qui seront alors dans la mesure de corriger des erreurs faites sur la blockchain avant son incursion dans les marchés des valeurs mobilières. Selon lui, les erreurs dans les ordres en trading peuvent être corrigées rapidement avec la mise en œuvre de ce prototype.

L’objectif de nier l’immuabilité de la blockchain est atteint grâce à une version peaufinée du « caméléon hachage », une fonction qui ajoute un algorithme cryptographique pour connecter deux blocs distincts. Dans son état modifié, un administrateur central avec les clés privées requises peut déverrouiller l’accès aux unités dans la blockchain et donc rendant possible une édition. Le prototype d’Accenture est soutenu par Blythe Masters, CEO de la startup basé sur une blockchain Digital Asset Holding à New York.